Gestion de patrimoine

GESTION DU PATRIMOINE

Votre conseiller, vous aidera à établir votre bilan patrimonial, définir avec exactitude vos objectifs,  évaluer les risques et optimiser votre patrimoine.

La gestion de bien familiales

La gestion de biens entreprises

La gestion de bien particuliers

Qu’est-ce que la gestion patrimoniale ?

La gestion patrimoine est donc l’ensemble des techniques qui permettent d’optimiser les actifs et donc d’améliorer sa capacité d’enrichissement. En effet, rappelons que l’ensemble des actifs contribuent à l’enrichissement financier d’une personne physique ou morale.

Ainsi la gestion de patrimoine touche des domaines assez divers : le droit, la fiscalité, la finance… Il est donc conseiller de se faire aider par un professionnel de la gestion patrimoniale.

Votre conseiller, vous aidera à établir votre bilan patrimonial, définir avec exactitude vos objectifs,  évaluer les risques et optimiser votre patrimoine.


Demander conseils


0+

Années de service

quatre types de gestion pour votre patrimoine

Gestion de patrimoine :

La gestion de patrimoine n’est pas la même pour tout le monde alors qu’il faut savoir choisir par qui et comment sera gérer votre patrimoine pour assurer son optimisation et son développement.


La gestion personnalisée assurée par les indépendants


En France, 2000 conseillers en gestion de patrimoine travaillent de manière libérale. Leurs nombres est en constante évolution. L’indépendance de ces conseillers leur permet de créer et de développer une relation de confiance avec le client. Affranchis de toutes enseignes, ses conseils et choix de produits pour votre patrimoine répondent à vos attentes et visent à l’optimisation de vos actifs. Afin de palier à leurs tailles modestes et certaines faiblesses dans des domaines précis, ces cabinets ont de plus en plus tendance à se regrouper pour offrir à leurs clients le panel complet des services et compétences attendus en plus d’un service administratif adéquat. Néanmoins, le plus dur reste à trouver la perle rare qui saura gérer de la meilleure manière votre patrimoine et d’éviter les imposteurs. Pour cela, il faut vérifier plusieurs choses dont l’affiliation à une chambre reconnue, le statut de CIF (Conseillers en Investissements Financiers), de courtier, d’intermédiaire en opération bancaire et d’agent immobilier.


La banque reste l’interlocuteur privilégié des Français en ce qui concerne les questions d’argent et de finance. Néanmoins, les services proposés varient en fonction des clients et de leurs actifs. Mais ce n’est qu’à partir de 300.000 euros d’actifs que les banques proposent leurs services et conseils en gestion du patrimoine qui se différencie du simple chargé clientèle par une meilleure expertise. Ce conseiller offre son analyse de votre situation patrimoniale, des conseils de placements ou bien suggère des corrections. Il met en avance les offres de l’établissement bancaire pour lequel il opère mais il présente aussi les options d’autres infrastructures dans le cadre d’une stratégie de travail en architecture ouverte. Avec plus d’un million d’euros d’actifs, le client accède aux services des banques privées et à une gestion plus personnalisée avec un accès à des professionnels expérimentes et des conseillers fiscaux et juridiques. Généralement, les chefs d’entreprises, grâce à leurs forts potentiels financiers, relèvent automatiquement de la banque privée.  Les services dans le domaine de la gestion du patrimoine proposés par les banques assurent une certaine continuité alors que l’absence de commissionnement du conseiller sur les produits prescrits impacte positivement le conseiller qui n’a donc aucun intérêt à proposer un service ou un produit plus qu’un autre.



Les grandes enseignes : conseils compétitifs mais champs d’action restreint


La gestion du patrimoine passe aussi par le porte-à-porte : des milliers de salariés représentant des grandes enseignes vont directement démarchés les clients potentiels chez eux en leur proposant une analyse patrimoniale visant à la commercialisation des produits de cette même enseigne. Représentants exclusivement des grandes enseignes, plusieurs milliers de salariés commercialisent des produits de placement et se livrent, pour cela, à une analyse patrimoniale. Leur particularité ? Ils se déplacent en général au domicile de leurs clients. Néanmoins ces démarcheurs appelés « producteurs » n’offrent pas une véritable analyse patrimoniale alors que les services de haut niveau en termes d’expertise sont du ressort d’une catégorie plus professionnalisée au sein de la même enseigne. En outre, leurs offres de produits restent limitées exclusivement à ceux offerts par l’enseigne qu’ils représentent.

 

De nombreux conseillers en gestion de patrimoine décident d’exercer sous la franchise et de représenter des réseaux comme ADPS ou FIP Patrimoine, bénéficiant ainsi de tous les outils informatiques nécessaires, la formation légale et une certaine notoriété. Aussi, ces gestionnaires de patrimoine franchisés ont le statut CIF et sont à l’origine des avocats, des experts- comptables ou des spécialistes financiers. Ces franchisés sont soumis à une sélection de produits déterminée par l’enseigne qu’ils peuvent et doivent proposer à leurs clients sans substituts possibles. La qualité du conseils et de la gestion ne sont pas à remettre en cause néanmoins le choix des produits prescrits est restreint à cette liste prédéterminée.



Définition des objectifs de la gestion du patrimoine


Pour optimiser la gestion de votre patrimoine, vous devez définir les objectifs que vous souhaitez en obtenir. Ces objectifs sont variés et différent d’une personne à une autre :

  • Constituer et développer son patrimoine, son épargne
  • Garantir son patrimoine
  • Optimiser sa fiscalité (Impôt sur le revenu ou  ISF)
  • Rentabiliser ses investissements
  • Protéger ses proches
  • Acquérir un bien
  • Préparer sa retraite
  • Transmettre à ses proches …


Il s’agit de mesurer ratio rendement/ risque de ses placements. Puis, en fonction du niveau d’aversion du risque et du niveau de ce ratio, il sera possible de faire ses choix de placements et d’investissement.


Gestion immobilière locative

L’investissement immobilier à but locatif permet de bénéficier de certains dispositifs de défiscalisation :

  • Dispositif Scellier / Dispositif Duflot
  • Dispositif LMP et LMNP
L’investissement dans des placements immobiliers

L’investissement dans des Sociétés Civiles Placement Immobilier (SCPI) permet de réaliser des placements dans des actifs immobiliers  assez diversifiés. Ce type de placement permet d’obtenir des revenus réguliers et la gestion de ses biens doit être laissée à une société de gestion spécialisée.

La défiscalisation

Chaque programme de défiscalisation est profitable à tous les acteurs concernés (les particulier-contribuables et l’état). En effet, ils permettent d’obtenir une réduction d’impôt contre un investissement dans un secteur que l’état souhaite promouvoir :

  • l’investissement en EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes)
  • L’accroissement du parc immobilier locatif avec le dispositif Duflot
  • L’investissement dans les DOM-TOM avec la loi Girardin
  • La préservation du patrimoine par le dispositif Malraux et des Monuments historiques l’innovation avec les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité)
  • les PME avec les dispositifs ISF PME
  • les Fondations d’Utilités Publiques avec l’ISF Fondations…

 


Demander conseils pour en savoir plus …